Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / La vie du labo / Soutenances / Thesis defense : Antonin CRUMIERE

Thesis defense : Antonin CRUMIERE

Quand ? Le 14/12/2017,
de 14:00 à 17:00
S'adresser à
Participants Dr. Jessica Abbott – Rapporteur et Examinateur, Lund University
Dr. Nicola Nadeau – Rapporteur et Examinateur, University of Sheffield
Dr. Anthony Herrel – Rapporteur et Examinateur, MNHN Paris
Dr. Charlie Scutt – Examinateur, ENS Lyon
Dr. Abderrahman Khila – Directeur de thèse

Le 14 décembre 2017 Antonin CRUMIERE de l'équipe de Abderrahman KHILA ("Génomique du développement et évolution") soutiendra sa thèse intitulée :

 

 

"Mécanismes développementaux des phénotypes adaptatifs et leur importance écologique chez les insectes semi-aquatiques."

 

Cet événement est programmé à 14 heures dans la Salle des Thèses Chantal Rabourdin-Combe (ENS, Monod campus).

 

Résumé de la thèse

Comprendre comment est générée la diversité biologique est un enjeu majeur de la biologie évolutive. Chaque espèce vit dans un environnement écologique qui lui est propre et dans lequel elle s’est adaptée au cours de l’évolution par les moyens de la sélection naturelle. Chaque espèce est également soumise à la sélection sexuelle contribuant au dimorphisme entre les sexes. Les traits phénotypiques associés au succès évolutif sont formés lors du développement par l’action de gènes qui sont transmis de génération en génération. Ces traits et ces gènes varient d’une espèce à une autre et contribuent directement à la diversité morphologique. La compréhension des interactions entre les mécanismes développementaux et les pressions écologiques permettent de mieux comprendre les processus qui influent sur la diversité morphologique et l’évolution des espèces. Obtenir une vision intégrative est un réel défi et demande de combiner diverses approches. Au cours de ma thèse, j’ai utilisé les insectes semi-aquatiques (Gerromorphes) qui sont un modèle permettant de lier évolution, écologie et développement. En utilisant différentes approches j’ai pu mettre en évidence des gènes impliqués dans le développement de divers adaptatifs, l’importance de ces traits dans un contexte écologique et leur impact sur l’évolution du groupe des Gerromorphes. L’ensemble des résultats obtenus améliore notre compréhension de comment sélection naturelle et sélection sexuelle, en agissant sur les mécanismes génétiques, génèrent de  la diversité morphologique.