Aller au contenu. | Aller à la navigation

Outils personnels

Navigation
Vous êtes ici : Accueil / La vie du labo / Soutenances / Archives / Thèse: Guillaume HOLZER

Thèse: Guillaume HOLZER

Quand ? Le 16/12/2015,
de 14:00 à 17:00
S'adresser à
Ajouter un événement au calendrier vCal
iCal

Le 16 décembre 2015 Guillaume HOLZER de l'équipe de Vincent LAUDET (Zoologie moléculaire) défendra sa thèse intitulée:

 

"Origine de la signalisation thyroïdienne chez les métazoaires et implications dans leur métamorphose"

 

Cet événement aura lieu dans la Salle des Thèses Chantal Rabourdin-Combe (ENS, Monod campus).

 

Résumé:
  La métamorphose est une étape cruciale du cycle de vie de beaucoup de métazoaires. C’est la transition d’une larve en un juvénile, souvent accompagnée de changements drastique de morphologie, physiologie et de niche écologique, comme l’illustre très bien la métamorphose du têtard en grenouille. Historiquement, c’est à partir de travaux sur les amphibiens qui il a été démontré que l‘hormone thyroïdienne contrôle la métamorphose à travers la signalisation par les récepteurs à l’hormone thyroïdienne TRα et TRβ. Depuis, le contrôle de la métamorphose par l’hormone thyroïdienne a été mis en évidence dans la métamorphose des poissons téléostéens et du chordé amphioxus.
  La thèse se découpe en trois axes. L’axe 1 étudie la coordination entre la métamorphose, comme évènement développemental, et le recrutement larvaire, comme évènement écologique, du poisson corallien Acanthurustriostegus. Cela nous permet de mieux comprendre les liens entre environnement et métamorphose. L’axe 2 examine la signalisation thyroïdienne chez l’annélide Platynereis dumerilii. Trouver un récepteur fonctionnel chez l’annélide nous permet d’esquisser l’évolution de la signalisation thyroïdienne à l’échelle des bilatériens. L’axe 3 porte sur l’origine de la synthèse de l’hormone thyroïdienne à travers l’évolution de la thyroglobuline, une protéine nécessaire à la production d’hormone chez les vertébrés. Son absence dans les autres taxons, alors que les dérivés de l’hormone ont un rôle biologique, ouvre la question de la synthèse ancestrale d’hormones thyroïdiennes.
  Cette thèse aborde donc trois sujets de la signalisation thyroïdienne pour mieux comprendre son origine et son évolution.