Skip to content. | Skip to navigation

Personal tools

Sections

News

NOVEMBER 2019 - Prix Master Société Française de Myologie

 
Camille Guillemin, PhD student in the team, obtained the highly competitive master prize of the French society of Myology in November 2019. The selection was based on her CV, project and scientific quality of the supervisor.
Prize: 1000 euros for her and 9000 euros for the laboratory.
 

OCTOBER 2019 - A. GARCES' NEW PAPER

 

"A GABAergic Maf-expressing interneuron subset regulates the speed of locomotion in Drosophila." H. Babski, T. Jovanic, C. Surel, S. Yoshikawa, M. F Zwart, J. Valmier, J. B. Thomas, J. Enriquez, P. Carroll & A. GarcèsNature Communications volume 10, Article number: 4796 (2019)

Les larves de Drosophila passent la majeure partie de leur courte vie à se rassasier de fruits en fermentation. Pendant leur 'temps libre' ces animaux intrigants connaissent également des phases d'exercices physiques intenses. Elles sont capables d’un nombre impressionnant de comportements locomoteurs complexes, tels que ramper à différentes vitesses, crapahuter en arrière, effectuer des virages serrés et même hocher la tête. Elles peuvent également marquer de courtes pauses, se recroqueviller, se plier, creuser pour s’enfouir et même rouler sur elles-mêmes.

En tirant parti des techniques neurogénétiques sophistiquées dont nous disposons chez cet animal modèle, nous identifions des neurones situés dans la corde nerveuse ventrale qui chorégraphient ces manœuvres sophistiquées et ces pirouettes et qui contrôlent la vitesse de locomotion.

 

February 2018 - POint Press CNRS

Construire un système nerveux fonctionnel
 
Le système nerveux central (SNC) est le système le plus complexe du corps humain en terme d’architecture comme en terme fonctionnel. Il assure des fonctions aussi complexes que le mouvement et la pensée. Le SNC est composé uniquement de deux types cellulaires: les neurones et les cellules gliales. Les neurones assurent la transmission de l’influx nerveux alors que les cellules gliales sont nécessaires à la fonction des neurones et à leur développement. Cette étude publiée le 25 Janvier 2018 dans la revue Neuron (dont elle illustre la page de couverture) montre comment ces deux types cellulaires s’organisent au cours du développement afin de former un SNC fonctionnel.
 

January 2018 - POINT PRESS ENS

Des cellules souches pour construire le système nerveux

 

Le système nerveux est le système le plus complexe du corps humain non seulement en termes d’organisation cellulaire mais aussi sur le plan fonctionnel, il assure des fonctions aussi complexes que le mouvement et la pensée.

Le système nerveux est composé de deux types cellulaires, les neurones et les cellules gliales. Les neurones sont des unités fonctionnelles qui permettent la transmission de l’influx nerveux alors que les cellules gliales sont non seulement nécessaires à la fonction des neurones mais également à leur développement.

Malgré une composition cellulaire simple, la morphologie et la fonction de ces cellules sont extrêmement complexes et variées. Les mécanismes contrôlant, au cours du développement, la mise en place d’un connectome fonctionnel sont quasiment inconnus. En utilisant le système locomoteur de la Drosophile nous avons démontré que :

  • Les même cellules souches produisent des motoneurones et un certain type  de cellules : les astrocytes et les cellules gliales qui entourent les axones.
  • Le développement des cellules gliales et des motoneurones sont coordonnés, afin de construire des unités fonctionnelles.
  • Les motoneurones et les cellules gliales construisent ces unités fonctionnelles par des mécanisme différents alors que ces cellules sont produites par les même cellules souches : les motoneurones utilisent une combinatoire de facteurs de transcriptions exprimée de manière différentielle dans chaque MN alors que le développement des cellules gliales  est plastique.
  • La plasticité des cellules gliales se caractérise par le fait qu’elles peuvent adapter leurs morphologies et leur nombre de division afin de construire un tissu glial stéréotypé morphologiquement avec un nombre précis de cellules gliales
 

June 2017 - ATIP-Avenr laureate

Construire et maintenir un système neuromusculaire fonctionnel.
Notre équipe a pour objectif de découvrir des concepts biologiques expliquant le développement et le maintien de l’architecture du système neuromusculaire en utilisant la Drosophile comme modèle d’étude. Afin d’atteindre nos objectifs, nos études se placent au niveau cellulaire en étudiant trois composants majeurs du système locomoteur que sont les motoneurones, les cellules gliales et les muscles. Nous étudions non seulement le développement individuel de ces trois types cellulaires mais également comment ces différentes cellules communiquent entre elles afin de construire and maintenir un système neuromusculaire fonctionnel.

There are currently no items in this folder.